La dionée (Dionaea muscipula)

Retour au choix

Dionaea muscipula
La plus célèbre des plantes carnivores !

Elle est parfois nommée attrape-mouche, gobe-mouche de Vénus, ou encore Venus flytrap en anglais. Son mouvement de fermeture rapide et impressionant en fait une plante réellement fascinante.
La dionée vit à l'état naturel en Caroline du Nord et Caroline du Sud (Etats-unis).

Il n'existe qu'une seule espèce de Dionée: Dionaea muscipula. Les dionées vendues sous des appellations telles que "Shark Teeth", "B52", "Red Dragon", "PomPom", "Red Piranha"... sont des cultivars (de l'anglais "cultivated variety"), c'est à dire des plantes sélectionnées en culture pour leur caractéristiques hors du commun.

Le piège

Le piège est constitué par les deux lobes de la feuille transformée qui vont se refermer en un mouvement très rapide. C'est un piège dit "actif" dont le mouvement est l'un des plus étonnant du règne végétal.
Ce texte provient du site InfosCarnivores.com
La fermeture est déclenchée par des poils sensitifs (6 en général) situées sur les faces internes. Dès qu'un insecte touche un des poils le mécanisme est déclenché mais le piège ne se referme pas encore, cela va nécessiter un second contact (du même ou de différents) dans un laps de temps relativement court, la plante se prémunissant ainsi contre des efforts inutiles (dûs par exemple à la chute d'une feuille morte).

La dionée va prendre une autre précaution : elle s'assure que sa proie est bien comestible avant de commencer sa "digestion". La fermeture du piège s'effectue donc en deux temps : après le premier mouvement très rapide les cils situés en bordure vont retenir l'insecte le temps de la vérification (photo 2) ; s'il s'avère que la proie n'est en fait qu'une brindille le piège va se rouvrir, sinon il va se fermer hermétiquement et les cils vont s'écarter (photo 3).

Dionée: fermeture du piègeDionée: fermeture du piègeDionée: fermeture du piège

Le piège se rouvrira ensuite au bout de quelques jours, ne laissant que le squelette de l'insecte.
Il faut savoir que chaque piège, de par sa nature même, ne peut effectuer que quelques fermetures/ouvertures dans sa vie (3 en général). C'est pourquoi il faut éviter de provoquer artificiellement le mécanisme.

La vitesse de fermeture du piège est fortement influencée par la température ambiante : si celle-ci est trop basse le mouvement sera très lent, ou même ne se déclenchera pas du tout.

Poil sensitifif dionaea
Vue agrandie d'un poil sensitif déclenchant la fermeture

Culture

 

C'est une fantastique plante, sans doute l'une des plus spectaculaire parmi les plantes carnivores. Et par chance, elle est relativement simple à cultiver dès que l'on respecte quelques règles essentielles.

Mouche dans le piège de la DionéeIl faut la placer dans le mélange classique 2/3 tourbe et 1/3 sable, arrosage lui aussi classique (soucoupe sous le pot ou réserve d'eau). C'est une plante qui a besoin d'un maximum de lumière, le plein soleil lui convient très bien et favorisera une coloration intense de l'intérieur des pièges.
Elle a besoin d'un repos hivernal d'au moins trois mois en dessous de 10°C. Il est préférable d'éviter de l'exposer au gel, même si une plante bien établie y résistera sans soucis.
Si ce repos n'est pas respecté la plante va continuer à pousser mais va peu à peu s'affaiblir et sera de moins en moins vigoureuse au fil du temps et mourra probablement.
Lors de ce repos l'arrosage doit être réduit de manière à maintenir à peine humide, mais surtout pas détrempé sous peine de voir apparaître des moisissures. Pendant cette période la croissance de la dionée sera fortement ralentie (voire stoppée).Ce texte provient du site InfosCarnivores.com
De façon régulière, les anciens pièges noircissent et se décomposent pendant que de nouveaux sont en préparation: c'est un processus normal de régénération qui ne doit inquiéter que si le noircissement atteint la majorité de la plante ou bien que la croissance est stoppée (plus de nouvelles feuilles en préparation). Dans ce cas il faut suspecter une mauvaise qualité du substrat qui provoque un pourrissement du rhizome (partie souterraine de la plante). Il faut alors rempoter au plus vite dans un milieu sain après avoir fait tremper quelques minutes la plante dans un fongicide efficace, mais malheureusement lorsque les symptomes apparaissent il est souvent trop tard...

Les parties mortes peuvent être retirées avec un outil tranchant (ciseau, cutter...) en évitant de toucher aux parties vivantes.

Jeunes plants de Dionée
Nombreuses dionées regroupées dans un bac à réserve d'eau
On distingue 2 formes: "érigée" à l'arrière, "prostrée" à l'avant.

Si vous ne souhaitez pas de graines, il est généralement conseillé de ne pas laisser fleurir les dionées : les fleurs sont assez banales et affaiblissent considérablement la plante.
Si votre plante est fragilisée alors dès que la hampe florale apparaît (c'est une tige poussant verticalement, cf photo ci-dessous) n'hésitez pas à la tailler.
Certains préfèrent laisser fleurir une ou deux fleurs (pas plus) avant de tailler, ce qui laisse croire à la plante que son cycle de floraison s'est correctement déroulé, et évite la production de nouvelles hampes dans la même saison.

Hampe florale            Fleur de Dionaea muscipula
A gauche, apparition de la hampe florale.
A droite, la floraison de la dionée.

La couleur des dionées

La coloration des dionées, et en particulier de l'intérieur des pièges, semble dépendre de nombreux facteurs sans pourtant qu'aucun ne semble être déterminant. Il est donc assez difficile de donner la "recette miracle" pour des pièges écarlates.

Quelques pistes tout de même:

  • La génétique: elle joue un rôle certain: selon les variétés la coloration rouge grenat peut atteindre l'ensemble de la plante (cas des cultivars "Akai Ryu" ou "Red Dragon" par exemple), ou bien être totalement absente (plante toute verte, parfois dite "All Green").
  • La lumière: comme pour toutes les plantes, une lumière intense favorise la pigmentation.
  • Le milieu et les conditions de culture: ainsi des dionées issues par division d'une même plante mère (c'est à dire des clones génétiques) peuvent avoir une croissance et un aspect fort différent suivant le substrat et les conditions de culture.
  • La période de l'année: en règle générale on observe la plus forte coloration des dionées au début de l'automne, lorsque la température (en particulier nocturne) commence à chuter. Faut-il y voir une réaction aux longues périodes d'ensoleillement passées ou une influence directe de la température ? Probablement tout cela mêlé...

Dionée Akai Ryu
Une forme de dionée particulièrement colorée

Un phénomène rare et étonnant

Lors de la floraison des dionées, il se produit parfois un évènement inattendu et surprenant: des feuilles-pièges se développent sur la hampe florale, de façon aérienne, sans aucun contact avec le sol.
Cependant, même si cela en a tout l'air, il ne s'agit pas véritablement d'une dionée indépendante (elle n'a pas de racines par exemple).
Ce phénomène est souvent qualifié à tort d'apomixie, il s'agit en réalité de "pseudo-viviparité". Le terme apomixie désigne la production de graines sans fécondation, or ici il n'y a pas production de graines mais remplacement des parties florales par des feuilles.

Quoi qu'il en soit, lorsqu'elle a atteint une taille suffisante, il est possible de détacher cette pseudo-plantule afin de la replanter.
Les causes de ce phénomène assez rare ne sont pas clairement établies, il semblerait toutefois que cela provienne d'un stress pendant le développement de la hampe florale et des boutons, par exemple des écarts de températures importants sur de courtes périodes.

Pseudo-viviparité sur une hampe florale de dionée   Pseudo-viviparite sur une hampe florale de dionee
Photo de gauche: plantule sur une des hampes florales, la seconde est normale.
Photo de droite: les feuilles se trouvent là où devraient être les boutons

Quelques questions assez fréquentes...

mini-dioneeLes pièges de ma dionée noircissent...

  • Il arrive régulièrement que les anciens pièges noircissent et se décomposent pendant que de nouveaux sont en préparation: c'est un processus normal de régénération qui ne doit inquiéter que si le noircissement atteint la majorité de la plante ou bien que la croissance est stoppée (plus de nouvelles feuilles en préparation). Dans ce cas il faut suspecter une mauvaise qualité du substrat qui provoque un pourrissement du rhizome (partie souterraine de la plante). Il faut alors rempoter au plus vite après avoir fait tremper quelques minutes la plante dans un fongicide efficace.

mini-dioneeMa dionée est vert pâle, aplatie sur le sol, alors que j'ai vu des photos de plantes rouges et dressées vers le ciel..

  • C'est tout à fait caractéristique d'un manque de lumière: la dionée à besoin d'un maximum de lumière, le plein soleil est idéal.
  • Ou bien vous avez une dionée de forme "prostrée" dont la particularité est d'avoir les feuilles plaquées au sol toute l'année.

mini-dioneeMalgré mes sollicitations, le piège refuse de se fermer...

  • C'est un piège en fin de vie, qui s'est déjà fermé et ré-ouvert plusieurs fois.
  • Ou bien il fait trop froid, ou la plante est encore dans sa période de repos.